Nos publications

Le CARI produit un grand nombre d’informations pour les apiculteurs. Le travail éditorial principal est la revue Abeilles&Cie qui est publiée tous les deux mois. Elle est disponible en adhérant à l’association. Sur ce site, de nombreuses ressources et archives sont disponibles.
Notre blog Butine.info suit l’actualité et les événements que nous organisons ou que nous suivons. Beaucoup de ces contenus sont relayés sur les réseaux sociaux du CARI.
D’autres types de publications existent aussi comme des séries d’affiches, des guides pratiques et techniques, des fiches techniques, etc.

La météo des miellées
Aude DUPONT

Au départ de données d’évolution des poids de ruches et de données météorologiques, mise en place d’un premier modèle de modélisation des miellées et essais de prévision de production de miel sur base des prévisions météorologiques.

COVID-19 et apiculture
Agnès FAYET

Presque partout dans le monde, l’apiculture, considérée comme une pratique agricole assurant l’alimentation des populations, a été autorisée moyennant certaines restrictions : le respect des règles d’hygiène et de distanciation physique ainsi que le report de certaines activités non fondamentales pour la poursuite de l’activité apicole et pour la santé des colonies. Sont généralement restées autorisées à peu près tous les travaux liés au suivi des colonies et aux récoltes, assorties d’un laisser-passer qui prend des formes différentes selon les états : (...)

EDITO : Les épées de Damoclès 
Agnès FAYET

Que de gros dossiers politiques ouverts en ce début d’été ! Et non des moindres ! Les enjeux sont colossaux, d’un côté pour la justice économique et sociale, la santé humaine et environnementale et de l’autre côté pour les marchés internationaux et la sacro-sainte compétitivité économique. Tout d’abord, évoquons la saga juridico-scientifique des nouveaux OGM et de leur dérégulation. Les techniques de modification génétique ont progressé et certains acteurs économiques et scientifiques font pression sur l’Union européenne et sur les États membres pour déréguler (...)

EDITO : Les biens communs et l’économie de marché
Agnès FAYET

Un apiculteur sait l’importance du saule marsault pour les abeilles au démarrage de la saison apicole. C’est un arbre capital pour sa valeur pollinifère et nectarifère. Installer ses ruches près d’un saule, c’est leur faire bénéficier d’un bon démarrage si la météo est propice. Il y a symbiose entre l’arbre et l’abeille. Avec le saule mais aussi avec le tilleul, le châtaignier… Pour les économistes, le saule est toutefois une non-valeur. Entendez par là qu’on ne lui reconnait aucune valeur marchande. Qu’importe donc que les castors les fassent tomber ? (...)